L’ISLANDE SE QUALIFIE POUR L’EURO 2016

Pour la première fois dans l’Histoire du football islandais, l’équipe masculine nationale s’est qualifiée pour un championnat majeur. Après une défaite contre la Croatie en 2013, leur retirant la chance de jouer la Coupe du Monde 2014 au Brésil, l’équipe islandaise a fait un retour en force. Dirigée par l’entraîneur suédois expérimenté, Lars Lagerbäck et l’entraîneur islandais Heimir Hallgrímsson, l’équipe a brillé en terminant seconde de son groupe et en assurant sa position à l’Euro 2016 en France, avec deux matches restants. Dans la foulée, ils ont également battu à deux reprises le géant du football, les Pays-Bas, à domicile et à l’extérieur, mais aussi la Turquie et la République Tchèque à domicile.

L’équipe participera à l’Euro 2016 avec des joueurs actifs et réguliers évoluant dans plusieurs grands clubs européens comme Gylfi Sigurðsson, Kolbeinn Sigþórsson et bien sûr, Eiður Smári Guðjohnsen, anciennement joueur du FC Chelsea et du FC Barcelone.

Informations sur le football islandais :

  • L’Islande est une nation de 330 000 habitants et donc la plus petite nation à avoir été qualifiée pour le championnat d’Europe, après la Slovénie (environ 1 989 000 habitants).
  • Le surnom des joueurs de l’équipe masculine nationale en Islande, « Strákarnir okkar », signifie « Nos gars ». De la même manière, les joueuses de l’équipe féminine sont surnommées « Stelpurnar okkar » ou « Nos filles ».
  • En septembre 2015, l’Islande a rencontré les Pays-Bas à Amsterdam. Environ 3 000 supporters s’y étaient rendus pour soutenir “Nos gars” face aux Oranges, ce qui équivaut à environ 1% de la population totale.
  • Une estimation moyenne indique qu’environ 10% de la population islandaise viendra les soutenir en France.
  • En 2009, l’Islande comptait 19 200 licences de football, selon les statistiques de l’Association de football d’Islande.
  • L’équipe d’Islande pour l’Euro est constituée de joueurs qui ont déjà joué ensemble depuis leur enfance dans les équipes de jeunes. Le noyau de l’équipe a aussi déjà évolué ensemble au niveau national depuis les U17 (moins de 17 ans).
  • Dans une interview à un journal local, Eiður Smári Guðjohnsen a fait remarquer qu’il n’aurait jamais espéré voir l’équipe masculine nationale de football atteindre les phases finales d’un championnat majeur, avant la fin de sa carrière. En fait, il lui a été demandé de reprendre du service alors qu’il était à la retraite, pour prendre part à ce moment historique.
  • Heimir Hallgrímsson, le second entraîneur, travaille à mi-temps en tant que dentiste dans sa ville natale de Vestmannaeyjar.
  • Le 26 avril 1996, pendant un match amical contre l’Estonie à Tallinn, le joueur de 17 ans, Eiður Smári Guðjohnsen est entré sur le terrain à la seconde mi-temps en tant que remplaçant de son père, Arnór Gudjohnsen. Ce fut la seule fois où les deux ont pu partager un match, comme Eiður fut blessé peu de temps après et n’a pas pu se remettre avant que son père ne termine sa carrière internationale.

LE VOYAGE DES ISLANDAIS POUR L’EURO 2016

Les Étoiles du football islandais

Bien que le football soit resté un sport populaire en Islande depuis les années 1890, l’équipe nationale de football islandaise n’a pas eu vraiment de succès jusqu’à récemment. Avant 2000, l’Islande ne comptait que peu de joueurs qui pouvaient faire leurs preuves en tant que joueurs professionnels.

En 1944, Albert Guðmundsson devient le premier joueur islandais à évoluer dans des clubs étrangers quand il a signé avec les Rangers de Glasgow. Il a joué pour plusieurs grands clubs en Europe dont Arsenal en Angleterre, Nancy en France et l’AC Milan en Italie.

Ásgeir “Sigi” Sigurvinsson est largement connu comme l’un des plus grands joueurs d’Islande. Il a eu une grande carrière en Allemagne, où en 1984 il fut capitaine de l’équipe de Stuttgart qu’il a menée jusqu’à la victoire de la Bundesliga pour la première fois en 32 ans, et étant lui-même nominé au titre de joueur de l’année.

La seconde moitié du 20ème siècle compte aussi d’autres grands joueurs comme Pétur Pétursson, Guðni Bergsson, Atli Eðvaldsson et Arnór Guðjohnsen – le père d’Eiður Smári Guðjohnsen.

Un nouveau départ

Ces dernières années, l’Association de football islandaise a réalisé avoir besoin de revoir complètement leur approche. En 2002, ils ont stratégiquement commencé à mettre en place une formation d’entraîneur, qui pourrait se voir attribuer les licences A et B de l’UEFA.

Une autre grande étape a été l’augmentation du nombre de salles d’entraînement indoor. Pendant la croissance économique en Islande, des budgets importants ont été alloués à la construction de terrains d’entraînement de qualité, à la fois en salle et extérieurs, qui étaient ouverts toute l’année. Les équipes de jeunes ont à présent la chance d’améliorer leur technique malgré les hivers rigoureux ou les étés humides.

Les projets des associations de football ont commencé à porter leur fruit. En 2011, l’équipe des U21 (moins de 21 ans) ont atteint les dernières qualifications de l’Euro 2011 au Danemark. Le noyau de cette équipe sera ensuite déplacé dans l’équipe première, qui est donc l’équipe d’aujourd’hui qui représente l’Islande à l’Euro 2016.

La montée des enfants du indoor

Le recrutement de Lagerbäck et Hallgrímsson en 2011 marque un tournant. Juste après son arrivée, Lagerbäck déclara son ambition d’emmener l’équipe à la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Bien que la population ait applaudi, ce fut considéré comme une déclaration audacieuse. L’Islande est pourtant arrivée seconde aux qualifications de groupe, puis a atteint les matches à élimination directe avant de perdre contre la Croatie.

En 1946, Icelandair a commencé à soutenir l’équipe nationale en les transportant en Écosse, où ils ont joué plusieurs matches considérés comme étant leurs premiers matches internationaux. Depuis, Icelandair a accompagné l’équipe nationale dans leur passionnant voyage qui les a conduits aux étapes finales du Championnat d’Europe en 2016.

Euro 2016 : matches joués par l’Islande

Islande - Portugal

Mardi 14 juin

au Stade Geoffroy Guichard

à Saint - Étienne

Résultats : 1 - 1

Islande - Hongrie

Samedi 18 juin

au Stade Vélodrome

à Marseille

Résultats : 1 - 1

Islande - Autriche

Mercredi 22 juin

au Stade de France

à Saint - Denis

Résultats : 2 - 1

Islande - Angleterre

Lundi 27 juin

au Stade de Nice

à Nice

Résultats : 2 - 1

Islande - France

Dimanche 3 juillet

au Stade de France

à Saint - Denis

Résultats : 2 - 5

Grandes dates de l’Histoire du football islandais

Malgré la jeunesse du football islandais, les Islandais sont fiers des moments les plus victorieux de l’Histoire du football islandais dont voici les grandes dates :

  • 05 juin 1975 : l’Islande bat l’Allemagne de l’Est, 2-1 à domicile
  • 05 septembre 1998 : l’Islande fait match nul contre la France, 1-1, à domicile pendant les matches de qualification à l’Euro 2000
  • 18 août 2004 : l’Islande bat l’Italie 2-0 lors d’un match amical à domicile
  • 13 octobre 2014 : l’Islande bat les Pays-Bas 2-0 à domicile pendant les matches de qualification à l’Euro 2016
  • 03 septembre 2015 : l’Islande bat les Pays-Bas à nouveau pendant les matches de qualification à l’Euro 2016, cette fois 1-0 à l’extérieur
  • 06 septembre 2015 : l’Islande fait match nul contre le Kazakhstan 0-0 à domicile. Le match n’était pas très mouvementé mais fera toujours partie de l’Histoire du football islandais : le résultat a permis à l’Islande de se qualifier pour l’Euro 2016.

L’équipe d’Islande pour l’Euro

No Nom Date de naissance International Duty Matches Buts Club
1 Hannes Þór Halldórsson 1984 2011-2016 38 Bodö/Glimt
12 Ögmundur Kristinsson 1989 2014-2016 11 Hammarby
13 Ingvar Jónsson 1989 2014-2016 5 Sandefjord
2 Birkir Már Sævarsson 1984 2007-2016 62 1 Hammarby
6 Ragnar Sigurðsson 1986 2007-2016 61 2 FK Krasnodar
14 Kári Árnason 1982 2005-2016 52 2 Malmö FF
23 Ari Freyr Skúlason 1987 2009-2016 43 OB
3 Haukur Heiðar Hauksson 1991 2015-2016 7 AIK
5 Sverrir Ingi Ingason 1993 2014-2016 8 2 KSC Lokeren
19 Hörður Björgvin Magnússon 1993 2014-2016 5 AS Cesena
4 Hjörtur Hermannsson 1995 2016 3 IFK Gautaborg
17 Aron Einar Gunnarsson 1989 2008-2016 64 2 Cardiff City FC
20 Emil Hallfreðsson 1984 2005-2016 55 1 Udinese Calcio
8 Birkir Bjarnason 1988 2010-2016 52 8 FC Basel
7 Jóhann Berg Guðmundsson 1990 2008-2016 52 5 Charlton Athletic FC
10 Gylfi Þór Sigurðsson 1989 2010-2016 44 14 Swansea City FC
18 Theódór Elmar Bjarnason 1987 2007-2016 30 AGF
16 Rúnar Már Sigurjónsson 1990 2012-2016 11 1 GIF Sundsvall
21 Arnór Ingvi Traustason 1993 2015-2016 9 4 IFK Norrköping
22 Eiður Smári Guðjohnsen 1978 1996-2016 88 26 Molde
9 Kolbeinn Sigþórsson 1990 2010-2016 44 22 FC Nantes
11 Alfreð Finnbogason 1989 2010-2016 37 8 FC Augsburg
15 Jón Daði Böðvarsson 1992 2012-2016 26 2 FC Kaiserslautern

Et bien sûr les trois entraîneurs :
Lars Lagerbäck
Heimir Hallgrímsson
Guðmundur Hreiðarsson